75ème Anniversaire

05.12.2004

 

Le Jura Ski-Club Saint-George en fête

Le 27 novembre 2004, dans le coquet village de Saint-George, au pied du Col du Marchairuz, le Ski-Club local recevait ses membres, leurs familles, leurs amis et quelques invités, pour célébrer le jubilé de 75 années d'existence dans le patrimoine du ski. Une bonne centaine de convives a aussi découvert une exposition tout à fait exquise et fournie, sur l'image et la magie du ski, qui se sont perpétuées dans la région.

 

 

Fondé en février 1929, le Jura Ski-Club a pris de court l'Association romande des clubs de ski, qui a été fondée en novembre 1930, a relevé son représentant Philippe Cottet. De ce fait il a aussi saisi l'occasion pour confirmer que la fête du 75e anniversaire du Ski romand se déroulera les 27 et 28 août 2005, à Yverdon, dans le cadre de l'Assemblée des délégués de Swiss-Ski. Quant au nouveau président du Jura SC, Alain Domenig, il a dit combien il était fier de poursuivre le chemin tracé par ses prédécesseurs. Notamment Muriel Mignot et Alain Monnet qui se sont investis pour la relève de l'OJ, en particulier dans le circuit populaire. Si bien qiue pour la finale de Rougemont, au mois de mars dernier, une quarantaine de jeunes représentants du Pied du Jura s'étaient qualifiés. Relevons à ce propos que chaque hiver le Jura SC St-George organise une épreuve de ce Championnat romand populaire, ô combien apprécié dans les rangs des participants.

Durant sa longue vie le Jura Ski-Club s'est voué au développement du ski, d'autant plus qu'à l'époque de ses premières envolées les hivers étaient pourvus d'un enneigement abondant. Le concours annuel quatre épreuves (fond, slalom, descente et saut) avait une réputation de bonne grâce, tant du côté des Combiers que de celui des Genevois. Par la suite, dans les années 50-60, le tremplin a été démoli et la piste de descente ne correspondait plus aux normes d'une homologation. L'organisation des compétitions s'est alors intensifiée sur le ski de fond et des Championnats romands s'y sont déroulés à deux reprises, avec beaucoup de bonheur et d'enthousiasme. Puis le ski populaire a séduit les amoureux du ski alpin. Dans ce village bucolique, au début des années 50, le premier téléski de la région avait attiré de nombreux adeptes du ski. D'autres moyens de remontées mécaniques ont été reconstruits ou déplacés et depuis quelques années le dernier en date est agrémenté d'une buvette attenante.

Dès que le Jura SC fut fondé, de nombreux adeptes étaient attirés par le ski de compétition-. A l'instar d'Adrien Terry, membre à part entière dès la fondation du ski-club. Né le 15 août 1912, ancien garde-forestier, il conserve en sa mémoire de nombreux souvenirs de sa jeunesse. Notamment de ses participations aux Championnats suisses des 50 km, tant à Saint-Cergue en 1940 et au Brassus en 1947, où il avait rallié les aires de départ chaussés de ses skis de fond depuis le lieu de son domicile. Un autre dinosaure du sport qui est venu s'installer à Saint-George, répond au nom de Willy Roth. Un cas unique puisqu'il serait capable de faire transpirer n'importe quel jeune homme en bonne forme physique. Appenzellois, Genevois, puis Vaudois, il fêtera ses 94 ans le 6 janvier prochain, jour des Rois. Monter sur sa bécane trois fois par semaine au Marchairuz ou parcourir 40 km sur des lattes ne sont que choses courantes. Rien ne l'impressionne puisqu'il a battu son propre record au Marathon de l'Engadine à l'âge canonique de 80 et quelques années. Modeste, il a peine à avouer son palmarès. Il avoue tout de même quatre médailles d'or, trois d'argent et trois de bronze, à l'occasion des Championnats du monde des Masters de ces dernières années.

Dans les rangs qui honnorent sa notoriété, le Jura Ski-Club Saint-George compte aussi un honorable membre, ancien syndic de la commune, en la personne de Paul Monnet, célèbre sculpteur et artiste peintre, qui n'en voue pas moins un intérêt pour le ski, qu'il considére de sport noble. Sans doute d'autres personnalités pourraient être citées. Pour conclure on remercie chaleureusement Michel Berseth, auteur de la photo ci-contre et père d'Alain Berseth qui fut un excellent skieur de compétition dans les années 90, qui avait rejoint le SC La Dôle/Nyon. C'était alors sous la férule de l'entraîneur Louis Monney, de l'Interrégion ouest. Sur le document ci-contre figurent, de gauche à droite, Adrien Terry, Alain Domenig et Willy Roth. A noter que l'exposition du Jura SC Saint-Georges se poursuit jusqu'à la fin du mois de mars 2005 au Restaurant "Le Cavalier", auberge communale, fermée le mardi après-miidi et durant la journée du mercredi. Qu'on se le dise.

 

©2004 Association Romande de Ski
Case postale 23, 1806 St-Légier/VD
www.ski-romand.ch - webmaster@ski-romand.ch

Votre produit a été ajouté au caddie