Four à pain communal

La tradition du four à pain est maintenue à Saint-George

 Reportage publié dans     le 30.01.2007
Texte : Raymond Darioly  /  Photos : Martial Fragnière

 

 

Trois amies perpétuent la tradition du four

Construit en 1898, puis inexploité dès 1932, le four public de Saint-George à failli être abondonné en 1987, quand d'aucuns estimaient qu'il n'avait plus sa raison d'être.

L'avis de la Municipalité et de Philippe Mignot, Syndic d'alors, était tout autre. Ils surent convaincre le Conseil de le conserver et de le rénover.

En 1989, Edmée et Adrien Terry lui redonnèrent vie à raison de deux fournées par mois. Depuis 1999 Catherine Domenig a repris le flambeau. Elle s'est entourée de Sylvie Bosnjak et de Fabienne Simon-Vermot. Les trois amies tiennent à perpétuer cette tradition sympathique qui connait de plus en plus de succès.

 

 

Fidèle au four communal, Sylvie Bosnjak, Catherine Domenig et Fabienne Simon-Vermot ont à cœur de lui redonner vie tous les quinze jours.

 

 Dès le matin, Catherine Domenig met en chauffe le four, surveille sa température, puis le débarrasse de ses braises avant d'enfourner les pains et les tresses.

Les trois fournières pétrissent entièrement à la main les 27 kg nécessaires à la fabrication de quelque 60 pains, qu'elles façonnent ensuite avant de les enfourner.

 

    

 

Il a fallu 6 heures environ pour que la température du four soit adéquate. A 16.30 h les tressens et les pains sont prêts. ils on cuit durant 40 minutes. C'est certainement le moment  le plus exaltant de la journée, quand tous les pains et les tresses ont bien levé, qu'ils sont dorés à souhait et prêts à être remis aux abonnés. Mais la journée n'est pas finie, les trois fournières devront encore nettoyer les locaux.

 Il faut maitenant emballer soigneusement chaque miche. Les premiers clients ne vont pas tarder. Chaque pain aux céréales est vendu quatre francs. Grâce au bouche à oreille, le nombre d'abonnés ne cesse d'augmenter.

 

 

 

Ca, c'est fait, le 09.03.2015


Emission de NRTV Nyon

Préparation artisanale de pain au four communal de Saint-George

 

 

Fritz Baehler a  le sourire  du client  qui vient d'acquérir  un pain savoureux, encore chaud.

Votre produit a été ajouté au caddie